TOP SANTÉ : 10 CONSEILS POUR ATTÉNUER LA CELLULITE

9 avril 2018,

Top Santé : #Avril 2018

Top Santé consacre sa rubrique beauté du mois aux conseils anti-cellulite ! 10 conseils pour dire non aux capitons !

1 - On identifie son type de cellulite 

La cellulite aqueuse est facile à reconnaître car elle est molle et souple. Elle peut s'accompagner de gonflements des mollets et des chevilles et de rétention d'eau, explique Nathalie, de l'atelier du Palper-Rouler. Elle est plus ou moins présente en fonction du moment du cycle hormonal. La cellulite adipeuse est due à un excès de graisses sur la partie basse du corps, avec un manque de fermeté de la peau. La cellulite fibreuse, installée depuis longtemps, est plus dure au toucher et peut être douloureuse quand on la pince. Difficile à déloger, elle s'accompagne également d'un relâchement cutané. » Elle se situe le plus souvent sur l'intérieur des bras et des genoux, les cuisses et les fesses.La cellulite peut aussi être mixte, différente selon les zones du corps.

2 - On choisit un soin qui nous plaît 

Cela paraît évident... Pourtant, nombre de femmes arrêtent d'utiliser leur produit anticellulite parce qu'il ne correspond pas à leurs attentes ! La texture n'est pas adaptée, ou l'odeur ne plaît pas, ou encore le soin ne pénètre pas assez vite pour pouvoir s'habiller tout de suite après... Les marques de cosméto ont fait d'énormes efforts dans la formulation et le plaisir d'utilisation de ces produits. À nous donc de penser, avant d'en acheter un, à ce qu'on en attend ! Si on veut qu'il pénètre vite, on prend un gel crème. Si on préfère masser plus longuement, l'huile est idéale. Si on a la peau sèche on choisit plutôt une version crème ou lait, plus riche en actifs hydratants. Si on prend sa douche le soir, on opte pour un soin « nocturne », etc.

3 - On masse les zones concernées 

Le massage est un geste essentiel pour stimuler sa peau et améliorer l'efficacité du soin. Il active aussi le drainage. On peut appliquer le soin par simples effleurages si on ne sait pas trop comment s'y prendre, c'est toujours mieux que rien et cela stimule les récepteurs cutanés. En allant toujours de bas en haut.Dans l'idéal, on essaie de reproduire un geste de palper-rouler : en formant un pli de peau entre ses deux mains, on le fait rouler pour décoller les amas graisseux. Cela raffermit la peau et améliore la microcirculation locale.Autre solution, se munir d'un outil de massage.

4 - On utilise un outil de massage anticipations 

C'est un « plus » pour masser sa peau. Que ce soit avec une ventouseou une tête de massage qui reproduit le palper-rouler. On l'utilise une fois par jour sur toutes les zones où se développent les capitons. À raison de trois minutes par zone, le matin ou le soir, et toujours avec de l'huile ou un produit minceur adapté, sur une peau saine. La peau d'orange est particulièrement visible sur les jambes, des genoux aux hanches, mais aussi sur les fesses et le ventre. Si la peau est sensible, on y va progressivement et doucement. Si l'on a des problèmes de circulation (varices... ), mieux vaut demander un avis médical.On procède toujours du bas vers le haut (sens de la circulation) et en adaptant la pression, ça ne doit pas être douloureux. Slim Massage, Elancyl ; Ventouse Bye Bye Cellulite Cup, Les Secrets d'Eglantine, aux Galeries Lafayette.

5 - On rééquilibre son assiette 

« Il faut veiller à avoir un bon équilibre alimentaire », explique Valérie Espinasse, micronutritionniste. Notamment, à consommer assez de protéines animales (viandes blanches, poisson, œuf) ou végétales (tofu, légumineuses), qui sont recommandées à chaque repas.Réduire éventuellement sa consommation de féculents si on en mange un peu trop. Et ne pas abuser des légumes crus, qui contiennent de l'eau et des sels minéraux et peuvent donc favoriser la rétention.

6 - On bouge davantage 

Et dans l'eau de préférence ! « Les sports aquatiques comme l'aqua-bike, l'aquagym et bien sûr la natation, sont particulièrement recommandés pour diminuer la cellulite », explique Joffrey, coach à l'Entrepôt Bastille.Car lorsqu'on est immergée, l'eau exerce une pression naturelle sur le corps, notamment sur les jambes, ce qui draine le système lymphatique et accélère la circulation sanguine et lymphatique. Ce type d'activités ne crée pas de choc ostéo-articulaire, il y a donc peu de risque de blessure. Et elles sont accessibles à tout âge, y compris aux personnes qui n'ont pas fait de sport depuis longtemps !Les bienfaits sont nombreux pour l'organisme et la peau, à condition de faire au moins deux séances par semaine.Au bout de quatre à six semaines, on commence déjà à voir les résultats...

7 - On boit de l'eau ou du thé 

On choisit une eau plate en bouteille, ou celle du robinet plutôt qu'une eau gazeuse riche en sel. Pour lui donner du goût, on fait infuser dedans des rondelles de citron bio, des feuilles de menthe... On évite les sodas, même sans sucres, et les jus de fruits trop sucrés. On peut en revanche boire du thé, une boisson drainante. En sachant que le thé vert est recommandé pour ses propriétés diurétiques et antioxydantes.

8 - On gomme les zones sensibles 

Une ou deux fois par semaine, on fait un gommage pour activer la microcirculation de la peau, la débarrasser des cellules mortes et améliorer la pénétration du soin minceur appliqué dans la foulée.On peut bien sûr utiliser un gommage anti-peau d'orange (Mary Cohr, Dr Renaud) : Il contient des actifs comme l'extrait de lierre aux propriétés drainantes, l'extrait de pamplemousse et la caféine, qui facilitent le déstockage...Mais un loofah ou un gant kessa (comme au hammam), fait également très bien l'affaire, avec une noisette de gel douche ou, encore mieux, un peu d'huile. Il suffit de gommer en effectuant de petits cercles sur la peau, des chevilles aux hanches et au ventre. Et sans oublier l'intérieur des bras...

9 - On facilite le drainage

En faisant une cure de compléments alimentaires de plantes drainantes (orthosiphon, bardane, pissenlit... ) en cas de rétention d'eau, ou de plantes veinotoniques (hamamélis, mélilot, vigne rouge... ) si on souffre de problèmes circulatoires. On les achète sous forme de gélules ou d'ampoules, ou en mélange de plantes prêt à l'emploi.« Au bout de six semaines, les résultats doivent être visibles, mais on peut continuer jusqu'à deux mois en cas de rétention d'eau, indique Valérie Espinasse. Autre solution, prendre ces plantes une semaine par mois, avant les règles par exemple, surtout s'il fait chaud ou si on doit prendre l'avion. Si on souhaite entretenir les résultats obtenus, une semaine de cure chaque trimestre est aussi une bonne option. »

10 - On booste son retour veineux 

Une mauvaise circulation et une stagnation de la lymphe sont connues pour être des facteurs qui aggravent la cellulite. 
Voici les conseils pour éviter les problèmes de circulation :

  • les jeans serrés, les culottes, gaines et collants trop ajustéssont à éviter. 
  • les ceintures qui coupent la taille également cela a tendance à limiter le retour veineux.
  • Idem pour les talons hauts, surtout si on reste debout plusieurs heures dans la journée.
  • Et si on reste assise devant son écran, on ne croise pas les jambes :  cela comprime la circulation.
  • On se lève régulièrement pour marcher un peu.

Pour que le retour veineux soit plus dynamique, on porte donc des vêtements à sa taille, on évite de piétiner et de rester assise longtemps, on marche, on monte les escaliers. Allez, hop !

Et parmi les petites pépites de la rédaction, on retrouve la Gelée Fermetée de Guérande, un soin très concentré en Eaux-Mères et qui stimule fortement le drainage et atténue la peau d'orange en limitant la rétention d'eau. La salicorne et l'extrait d'algue brune favorisent la fermeté et l'élasticité de la peau. 

Retrouvez-la ici !

Produit ajouté au panier avec succès
Quantité :
Total :
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.
Total produits :
Frais de port (offerts dès 59€) : 5.50€ (offerts à partir de 59€ d’achats)
Total :
Continuer mes achats Commander